L’air que nous respirons à l’intérieur de chez soi est plus pollué que celui de l’extérieur. Il existe plusieurs solutions pour y remédier, notamment celle d’utiliser un purificateur d’air.

Qu’est ce qu’un purificateur d’air ?

Un purificateur d’air est un appareil qui ressemble à un ventilateur, il permet d’assainir l’air intérieur que nous respirons. Il permet aussi d’éliminer les bactéries ainsi que certaines odeurs. De plus, il est très utile si vous avez des problèmes de santé tels que l’asthme, l’allergie au pollen… etc. Cela se fait grâce aux filtres qui limitent la propagation de résidus nocifs ou des éléments allergiques ou viraux. Pour en savoir plus suivre ce lien.

Bien choisir son purificateur d’air

Il existe cinq modèles de purificateur d’air, chacun se distingue de l’autre par ses caractéristiques : le filtre utilisé ainsi que le fonctionnement. Le choix du bon purificateur à installer chez soi se fait selon le besoin et les attentes.

  • Le purificateur d’air à ionisation ou électrostatique

Le principe repose sur l’effet ioniseur (ou générateur d’ions négatifs) qui décharge les molécules de certains électrons pour qu’ils soient moins agressifs. Ça donne la même vertu que dans les forêts ou au bord de la mer. En conséquence, les particules ne sont pas détruites, ce qui fait qu’il faut faire passer l’aspirateur pour nettoyer le sol.

  • Le purificateur d’air avec filtre à combustion

Il porte sa surface à 200°C, chauffe l’air et ainsi brule les particules nocives (les champignons, les pollens… etc). L’air qui ressort est refroidi avec une qualité améliorée. Cet appareil est énergivore.

  • Le purificateur d’air à filtration

Il absorbe et piège les plus petites particules nocives à l’aide d’un filtre HEPA comme le pollen, les acariens et les poussières ultrafines. Mais pour un meilleur résultat, il est souvent associé à un filtre au charbon actif. Ces filtres doivent être changés régulièrement.

  • Le purificateur d’air plasma

Il procède par génération de molécules qui se dispersent dans la pièce pour s’attaquer aux polluants en les rendant moins nocives. Les molécules rejetées encombrent l’air de radicaux libres néfastes pour la santé. Il est réservé à un usage industriel.

  • Le purificateur d’air par photocatalyse

Il fait circuler l’air dans des nanotubes, souvent faits de dioxyde de titane ou de sulfure. Les polluants sont oxydés, neutralisés et rejetés en CO2, de l’eau et un air purifié. L’inconvénient est qu’il peut rejeter les radicaux libres.